Après avoir évolué une saison au Stade Brestois (L2), en 2013-2014, Jordan Lebacle (24 ans) a dû se résoudre à retrouver le monde amateur. Si le jeune attaquant garde au fond de lui l’envie de jouer plus haut, il est aujourd’hui pleinement impliqué au sein de son club formateur, l’AS Vitré (Ille-et-Vilaine), où il encadre notamment les jeunes.

Jordan Lebacle est en passe de boucler la boucle. Depuis trois ans, l’attaquant a retrouvé les couleurs de son club formateur : l’AS Vitré. S’il évolue principalement avec le groupe CFA, chaque week-end, il encadre parallèlement les équipes de jeunes du club (U9 à U13). « A partir de cette année, je passe mes diplômes d’entraîneur, indique-t-il. Je construis mon projet professionnel, ‘’mon après-foot’’» Pourtant, il y a encore trois ans, le jeune homme évoluait parmi les professionnels.

« Je ne m’attendais pas à évoluer si vite parmi l’élite »

Après avoir été formé à l’AS Vitré, jusqu’à l’âge de 16 ans et demi, Jordan Lebacle rejoint les U17 nationaux du Vannes Olympic Club. « J’ai évolué deux ans là-bas, signale le garçon. Ils m’ont proposé la CFA2 mais il n’y avait rien de certain… » A l’aube de ses 19 ans, il décide donc de rentrer sur Vitré, à La Vitréenne FC. Lors d’une rencontre de championnat, face à Brest, l’attaquant est repéré. « Des agents étaient présents et le Stade Brestois s’est montré interessé. Ça s’est fait rapidement (il sourit). »

Dans le Finistère, Jordan Lebacle commence la saison avec l’équipe réserve, en CFA2. Très vite, il rejoint et accompagne le groupe pro. Fin octobre, il entre pour la deuxième mi-temps contre Tours (1-1). « Je ne m’attendais pas à évoluer si vite parmi l’élite », souligne le Vitréen. Le plus dur était-il fait ? « Non, répond l’intéressé. J’arrivais d’un club amateur, je savais d’où je venais. Je savais donc qu’il fallait que je continue à travailler. » Les mois qui vont suivre vont donner raison au jeune homme.

Après avoir réalisé quelques apparitions en Ligue 2, à Brest, Jordan Lebacle a signé son retour à Vitré. (Crédit photo : Facebook AS Vitré)

« Je savais que le monde pro était compliqué… »

Durant la deuxième partie de saison, Jordan Lebacle n’est plus convoqué en équipe première et redescend en réserve. « La CFA2 était en difficulté mais je n’ai pas compris leur choix, précise l’attaquant. Je savais que le monde pro était compliqué… » Au terme de l’année, le Stade Brestois propose seulement un contrat amateur au jeune homme. « Mon agent voulait que je signe pro là-bas, ça ne s’est pas fait et je me suis finalement retrouvé sans rien. » Un regret, mais pas une fatalité.

« Ça a été une super expérience, particulièrement enrichissante, s’exclame Jordan Lebacle. Même si ça s’est mal fini, je garde le positif. Tout le monde ne connaît pas le monde professionnel. » Alors qu’il espère au moins jouer en National, le jeune homme croise le président de l’AS Vitré qui lui propose de revenir au club. Aujourd’hui, cela fait trois ans que Jordan Lebacle joue principalement en CFA. « Il y a toujours une part en moi qui croit à un retour parmi l’élite mais je sais que le temps passe vite. »

En attendant, l’attaquant s’est déjà tourné vers son avenir professionnel. Il encadre les jeunes du club et les équipes de U9 à U13. La transmission et le partage, voilà ce qui anime au quotidien Jordan Lebacle.

Maxime BARON.

Le quizz du Stadiumer :

Quel est ton joueur préféré ? Et pourquoi ?

Je ne vais pas être très original (il sourit) mais Lionel Messi (FC Barcelone). Il possède une vision du jeu et des appuis fantastiques. En plus, devant le but, c’est un tueur !

Quel est ton entraîneur préféré ? Et pourquoi ?

Pep Guardiola (Manchester City). D’abord pour le style de jeu qui l’avait imposé au Barça, ensuite car il construit toujours des choses intéressantes.

Qu’est-ce qui fait la « beauté » du foot amateur ?

Pour moi, c’est l’envie des joueurs ! Tout le monde est à 100 %, peu sont ceux à « tricher ». Chez les pros, cette détermination n’est pas présente à chaque match.